SPIRUMANNE
L'aliment le plus ancien du futur
Aliments vivants
Kombucha
Le Komboucha

L’élixir mandchou de l'immortalité

 

La médecine populaire orientale emploie depuis plus de 2000 ans un remède connu

sous le nom de "champignon de longue vie" ou "champignon à thé komboucha".

Le komboucha est une boisson populaire mandchoue connue en Chine depuis la dynastie Zsin (221 avant J.-C.) et consommé dans le but d'obtenir l'immortalité.

Beaucoup de grands de ce monde ont utilisé le komboucha. Staline en faisait un usage régulier. L'ancien président des
Etats-Unis, Ronald Reagan, l'aurait reçu en cadeau des japonais et aurait, en le consommant, tenu son cancer en échec.

                           

Lors de la fermentation, le champignon komboucha se nourrit du sucre pour produire de très précieuses substances. Des acides organiques dont certains ont
la faculté de se combiner avec de nombreuses toxines ainsi qu'avec les métaux lourds, des vitamines du groupe B, C et D, des acides aminés, des pro biotiques lactiques, des levures, des substances antibiotiques, des minéraux, des poly-phénols (flavonoïdes, iso flavonoïdes) dotés d'un fort pouvoir anti-oxydant. Et surtout des enzymes qui stimulent la digestion, purifient l'organisme, favorisent l’élimination des déchets et des toxines, renforcent et fortifient l'organisme contre les agressions extérieures.

C'est un remède contre la fatigue, l’épuisement et la nervosité. Il stimule la vitalité, tonifie, apaise les courbatures et calme les autres effets du surmenage. Il améliore le sommeil, harmonise le transit intestinal, régule l’équilibre acido-basique et lutte contre le vieillissement.



Le Kéfir à l’eau

"La Limonade du Caucase"
 


Préparation pour deux litres :

- 1 Bocal avec grande ouverture  (style Bocaux le Parfait)

- 6 cuillères à soupe de champignons de kéfir

- 60 à 100 gr de sucre bio roux ou blond (éviter le complet)

- 2 figues sèches, (ou des raisins secs ou n’importe quel fruits séchés)

- Un demi-citron bio coupé en quartiers

 

Remplir d’eau de source ou filtrée et bien remuer.
24 heures plus tard remuer à nouveau.

Temps de fermentation : minimum 2 jours, maximum 3 jours. Le taux d’acide carbonique augmente de jour en jour.

Filtrer puis mettre en bouteille. Presser le jus de citron et l’y rajouter. Une fois filtrée il se conserve plusieurs jours au réfrigérateur ou dans un endroit frais.

Bien rincer le champignon à l’eau courante, puis recommencer l’opération comme précédemment pour refaire du kéfir.

Le champignon de kéfir peut très bien se conserver quelques jour au réfrigérateur en le plongeant dans de l’eau légèrement sucrée.

C’est consommé frais qu’il a le meilleur goût.

Ne pas jeter le champignon de kéfir! Il est très difficile de se le procurer. Le partager au maximum pour la santé et le partage universel !
 

 

L’Histoire :

Les habitants du Caucase connaissent bien les vertus du kéfir. Dès leur plus jeune âge ils le consomment comme de l’eau et vivent en moyenne jusqu’à 110 ans.

C’est le seul endroit du Monde où les gens atteignent ce si grand âge en excellente santé.

D’après le Professeur Menkin, une femme qui toute sa vie a fait des recherches sur le kéfir, les maladies de l’estomac, la tuberculose, le cancer, etc… sont inconnus dans cette région. En Allemagne, le Docteur Drasek avait déjà constaté ces vertus étonnantes avant la deuxième guerre mondiale. Grâce au kéfir il guérissait des patients souffrant de catarrhes pulmonaires, de crampes d’estomac, d’inflammations intestinales chroniques, d’hépatites, d’affections biliaires ou de la vessie et aidait à la convalescence à la suite de maladies graves.

En pédiatrie, le kéfir remplaçait déjà le lait maternel et luttait contre les eczémas de grossesse ainsi que contre les maladies chroniques du bas ventre chez les femmes.

Quand utiliser le kéfir ?

A tout âge et a tout moments et spécialement pour les maladies nerveuses, ulcères internes, catarrhes bronchiales, toutes scléroses, infarctus, inflammation de la bile, du foie, des reins ou des voies digestives, jaunisses, diarrhées, constipation, éruptions cutanées, eczémas, décomposition du sang.

L’essentiel :

Le kéfir empêche la fermentation des nutriments dans les intestins, c’est pourquoi il guérit et rallonge l’espérance de vie. Le kéfir doit être bu tous les jours : il ne gêne pas la digestion car il passe très vite dans le sang. En cas de maladie longue et grave, il faut augmenter la consommation de kéfir. Un demi litre matin, midi et soir. Le kéfir de 24 heures à des effets laxatifs ; il devrait donc être pris pendant deux à 4 semaines avant le coucher en cas de constipation persistante. Le kéfir de 48 heures a des vertus normalisatrices.





accueilSpirulineProduitsServicesAliments vivantsBoutique